Un bonheur toujours aussi neuf…

Maximoy bébé

On dit que la vie est un cadeau que reçoit le nouveau-né. Or il y a 9 ans, le cadeau c’est moi qui l’ai reçu. Il y a 9 ans, je découvrais une nouvelle vision du monde, une vision à travers de minuscules yeux bleus. En une fraction de seconde, lorsque ces petites pupilles ont croisé les miennes, j’ai compris que plus rien ne serait comme avant. J’avais beau avoir porté la vie pendant 9 mois, je ne savais pas ce qu’être mère voulait dire.

Il y a 9 ans, je devenais mère. Le cordon entre nous se coupait, et d’un coup je devenais responsable de ce petit être d’à peine 50cm. J’avais bien préparé sa venue. Le landeau, les vêtements, le stock de couches, tout était prêt. Mais rien ne me préparait à ce qui allait m’arriver : une vague de plénitude, un bonheur que je ne pensais pas possible, un amour plus grand que je ne pouvais l’imaginer. Ce petit bout d’homme, je l’aimais d’un coup plus que ma propre vie. Je savais désormais ce qu’inconditionnel voulait dire. Je savais que jamais rien ne pourrait altérer ce lien qui m’unirait à lui (même à certaines périodes de sa vie il n’en voudra pas autant). Je savais qu’une partie de moi reposerait à jamais dans ce petit corps, et qu’une partie de lui reposerait à jamais dans mon cœur.

Une responsabilité de chaque instant

Il y a 9 ans, je devenais mère. Je découvrais que l’insouciance était terminée. Que chacun de mes actes aurait une conséquence sur cette petite vie qui m’était confiée, même en son absence. Mes mots, mes gestes, tout aurait un sens à ses yeux. Avec Mégamoy, je devenais ainsi un exemple, une ligne de conduite à tenir sans faille. Un chemin à tracer pour que cet enfant et ceux qui suivraient aient la chance de connaître les bonnes décisions à prendre lorsque viendront les heures des choix.

Il y a 9 ans, je devenais mère. Je découvrais que l’inquiétude ne me quitterait plus jamais. Il ne se passerait pas un soir sans que je vérifie qu’il dorme bien. Et même aujourd’hui, quand il est malade, même du haut de sa préadolescence, je le couve, je le cajole jusqu’à ce qu’il aille mieux. Quand il est triste, quand il a mal, quand il pleure, c’est mon cœur qui souffre. Et je sais que cela restera immuable.

Il y a 9 ans, je devenais mère. Je découvrais que s’offrait à moi le plus beau des métiers, la plus belle des tâches. Cela n’allait pas être facile tous les jours, mais chaque soir je me coucherais en remerciant la vie de m’avoir apporté un tel cadeau. Une profonde reconnaissance qui ne me quitterait plus jamais, au point de vouloir toujours tout faire pour ne pas gâcher cet immense bonheur, et lui rendre un peu de toute cette joie qu’il m’apporte depuis ces 9 ans…

Bon anniversaire mon Maximoy

Ta Maman qui t’aime profondément, et qui t’aimera à jamais

4 comments

  1. Happy New Mom dit :

    Devenir mère le plus cadeau qui puisse exister sur terre
    J’ai eu moi Meme un parcours PMA FIV ICSI et maintenant d’être devenu mère je suis aux anges et je suis épanouie dans ce rôle qui m’a été offert !!!

  2. Très joli texte ! Bon anniversaire à ton loulou 🙂

Laisser un commentaire