Déjà 2 ans…

gâteau anniversaire Petit Ours Brun

Oh oh tiens voilà quelqu’un (ne me remerciez pas pour la chanson c’est cadeau)

Jour d’anniversaire ! Il y a deux ans apparaissait dans notre vie un petit être qui allait devenir le rayon de soleil de la famille. Je ne vais pas écrire que j’ai découvert ce que l’amour inconditionnel voulait dire, ou comment devenir mère a changé ma vie, parce que cette petite puce de 3,370kg était la troisième étoile d’une fratrie déjà bien active. Mais dès l’instant où elle a posé ses yeux déjà bien éveillés sur nous, nous comprenions qu’elle était l’élément manquant à la construction de notre foyer.

Le bonheur à 5

fratrie

une fratrie au complet

Elle ne le savait pas encore, nous non plus d’ailleurs, mais rien que le fait que l’on dise « elle » était un merveilleux chamboulement. Nous avions souhaité la découverte totale, et quelle surprise ! Et que d’amour dans le regard des deux grands frères protecteurs (même si Mini aurait préféré un petit frère, la déception n’a pas duré bien longtemps) ! Loin de nous l’idée de vouloir en faire une princesse (d’ailleurs, les princesses c’est pas vraiment notre truc), mais il faut avouer que l’on devient vite accro aux petites robes, au Liberty et aux barrettes (quand il y a de quoi les accrocher).

Bien au-delà du fait que Micromoy soit une Micromoyette, son arrivée a surtout éclairé notre existence après des années un peu difficiles. Je vous rassure, n’y voyez surtout pas un surinvestissement de sa venue au monde, mais il faut avouer que ses sourires et sa bonne humeur (presque) constante ont largement contribué à remettre des paillettes sur des cœurs meurtris. Oui il restera toujours des personnes qui ne l’auront pas connue, ou pas assez,  oui il restera toujours des regrets. Mais quand son regard malicieux croise le vôtre, vous ne pouvez que sécher vos larmes et dire merci à la vie. Merci pour cette petite fille câline, merci pour ses rires, merci pour ses bras qui se tendent tous les matins et qui se serrent si fort, merci pour le bonheur communicatif qu’elle dégage, merci pour elle, tout simplement.

Terrible two quand même

j'ai deux ans

Le « terrible two » est en marche !

Bon, ne soyez pas jaloux. Comme tout enfant de deux ans, nous avons quand même droit aux caprices incontrôlables, aux roulages par terre intempestifs et aux tapes qui font plus mal au cœur qu’ailleurs. Mais dans la mesure où ces colères sont essentiellement causées par une frustration subite de cacao, il suffit souvent de mettre loin de ses beaux yeux verts tout élément chocolaté. Seul souci, depuis quelques semaines les portes fermées ne sont plus un obstacle. Ainsi l’accessibilité récente des poignées relance la nécessaire d’ingéniosité dont fait preuve tout jeune parent qui se respecte, et qui ne doit jamais rien prendre pour acquis… Mais on fait le dos rond et on attend la fin de la tempête qui finit toujours par arriver (avec l’heure du goûter).

fratrie heureuse

c’est pas du bonheur ça ?

Merci la vie pour cette fratrie

Il y a deux ans donc, je mettais au monde la dernière pièce de notre chef d’œuvre. Je manque peut-être de modestie, mais oui je trouve notre vie de famille aboutie. Et cela n’a rien à voir avec « le choix du roi ». Oui, deux garçons et une fille c’est top ! Oui je suis contente de jouer à la poupée après avoir collectionné les voitures de Cars. Oui j’ai pris avec plaisir la carte de fidélité de chez Papa Pique et Maman Coud. Oui j’aime assortir les collants au t-shirt. Mais surtout ce que j’aime, c’est observer mes microbes et les voir heureux ensemble. Ce que j’aime, ce sont les étoiles dans leurs yeux lorsqu’ils se regardent. Ce que j’aime, c’est cette intime conviction qu’il ne manque rien.

 

On dit trop souvent que l’on sera plus heureux quand on sera mariés, quand on aura des enfants, quand on aura une promotion ou une plus grande maison. Et bien personnellement, je ne souhaite rien de plus (si ce n’est une manière un peu plus lucrative de continuer à écrire). Oui, même si la satisfaction n’est pas à la mode, j’aime ma vie, mon mari, mes enfants. Merci à ma Micromoy qui illumine nos jours depuis deux ans, et qui met en lumière que le bonheur est juste là.

Je t’aime ma fille, j’aime être ta Maman, bon anniversaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 comments

  1. ColombesMum dit :

    Bel article et belle déclaration d’amour à tes deux fils et ta poupée

  2. Maman BCBG dit :

    Ça pousse les cheveux, tu vas pouvoir faire des razzias chez PPMC 😉
    Très joli texte.. tu as raison, la satisfaction n’est pas très « tendance » mais c’est beau d’être heureux de ce que l’on a… ta fille est trop belle (et mon Dieu la photo des 3 enfants avec ta puce toute nouveau née est magnifique !!!)

    Bon courage pour le terrible two, ça décoiffe toujours il parait, même au numéro 3 🙂

    • Merci !!!
      Oui tu as vu cette tignasse ? c’est méga looong… bon je m’emballe un peu mais on revient de tellement loin…
      Bon, question terrible two elle a dû attendre pile le jour des deux ans pour commencer les crises impromptues… J’ai dû menacer plusieurs fois de priver d’ouverture de cadeaux mais ça ne va pas marcher éternellement…
      Merci pour les photos j’adore aussi 🙂 je m’éclate même si je gave un peu mes microbes à chaque fois.

Laisser un commentaire