J’ai testé pour vous : Pokemon Go

pokemon go

Des araignées au plafond, et des Pokemon dans le salon

Les cartables ont repris le chemin de l’école, les vacances semblent déjà bien loin. Les marques de bronzage s’étiolent, le poulet-frites a remplacé les tomates-mozza sur la table et les churros de la plage se sont fait piquer la vedette par les choco-BN de l’heure des mamans… Pourtant, un phénomène estival semble garder une place de choix dans le quotidien : le déjà culte Pokemon Go.

On a tout entendu sur cette application, et comme pour tout sujet de société qui se respecte, la polémique fait rage. Et comme toute polémique qui se respecte, les mauvais exemples font plus facilement parler que les bons, véhiculés par des réseaux sociaux friands d’anecdotes.

Mais concrètement, Pokemon Go c’est quoi ? En résumé, on se balade et on attrape des créatures virtuelles au gré de la promenade. Dit comme ça, cela ne semble pas trop terrible, si ? Allez, pour les novices et les sceptiques, voici quelques vérités et on en reparle après…

maximoy et minitoss

Maximoy a trouvé un nouvel ami

Pokemon Go est bon pour le lien parent/enfant

« Viens chéri on va chasser ! » Cette phrase, qui hors contexte ferait bondir Brigitte Bardot, n’est que le point de départ d’un joli moment avec un microbe ravi d’aller découvrir de nouvelles petites bêtes avec Maman. Une balade à la frontière de l’imaginaire, où les plus jeunes s’amusent à découvrir qu’un Roucool se cache au pied de l’arbre, ou qu’ils sont en train de marcher sur un Aspicot. Et, contrairement au dahu, les Pokemon existent. La preuve, la chasse s’avère généralement fructueuse et Mégamoy entend souvent « Papa, on a attrapé un Chenipan! » Et lorsque l’on voit les photos que l’on peut obtenir, plus aucun doute possible (et en plus c’est franchement rigolo de voir les microbes prendre la pose pour apparaître aux côtés d’un nouveau pote, tandis que les adultes peuvent s’amuser à prendre des clichés plus… adultes;-) ).
Sans parler du fait que les cours de récréation ne comparent plus la taille des voitures de Papa, mais le niveau de Maman ou le nombre de Pokemon rares attrapés. Je ne voudrais pas priver Maximoy de ces discussions (oui je sais je suis une mère pleine d’abnégation).

Pokemon Go est bon pour la santé

evoli angletJe sens que vous ne me croyez pas, et pourtant ! Un des fondements de Pokemon Go consiste à faire éclore des œufs pour obtenir de nouvelles créatures et avancer dans le jeu. Et comment ? En marchant, tout simplement ! Et n’essayez pas de tricher en plaçant le téléphone dans la voiture, car à moins d’être bloqués dans les bouchons vous ne tromperez pas l’application.
Que les parents d’ados me contredisent, il est tout de même plus agréable de voir son pubère demander à sortir, même pour chasser Pikachu, plutôt que l’observer avachi devant la Playstation. Il se pourrait même qu’il accepte une sortie familiale en forêt ou une randonnée sans rechigner !
Quant à Micromoy, elle est ravie de sortir faire un tour de poussette quand Maman préfère enchaîner les kilomètres plutôt que faire bronzette… (oui j’ai un peu honte j’avoue, mais mon fessier est ravi)

Pokemon Go est culturel

 

mysterbe parc asterix

Mysterbe aussi veut aller au Parc Astérix

 

Là je vous vois venir, je vais un peu loin. Et pourtant, saviez-vous que Coco Chanel avait une maison dans un parc de Compiègne ? Bah moi non. Et sans l’application je ne le saurais toujours pas. La raison de cette découverte ? Cette demeure remarquable héberge un Pokestop. Un quoi ? Un Pokestop, un lieu où on peut récupérer des Pokeballs. Des quoi ? Des Pokeballs, sans lesquelles on ne peut attraper le moindre Pokemon. Un quoi ?…
Alors, si l’ado boutonneux accro à sa console se met à se passionner pour une fontaine, une fresque, une statue, ou un monument, franchement qui oserait s’en plaindre ? Alors ok, certains Pokestop ou arènes (ne me demandez pas à quoi ça sert je n’ai toujours pas compris le fonctionnement) sont placés dans des lieux un peu limites (un cimetière militaire, une église…). Mais pour 100 imbéciles qui viennent juste pour les combats de créatures, si un seul ouvre wikipedia pour en savoir plus, c’est déjà une victoire, non ?

minimoy et paras

Attention la tête !

Pokemon Go est lucratif

Bon, pas pour les utilisateurs, mais les développeurs se frottent les mains et comptent les zéros de leur compte en banque. La raison ? Certains joueurs ne supportent pas l’idée de se déplacer sans Pokeball. Imaginez-vous devant un spécimen rare sans pouvoir même effleurer l’idée de pouvoir l’attraper, ce serait comme être face à des Louboutin en vente flash à -70%, et avoir oublié son portefeuille…
Pour peu que leur environnement habituel ne comporte pas de Pokestop (ce qui est malheureusement mon cas), les plus crédules n’hésitent pas à sortir la carte bancaire pour recharger le stock (ce qui n’est heureusement pas mon cas). Et à 0,99€ les 20 Pokeballs, sachant que les proies récalcitrantes peuvent facilement en faire dépenser une dizaine, il ne faut pas sortir d’Harvard pour comprendre à quel point l’entreprise peut s’avérer rentable… Mais personne n’est obligé de casser son PEL, ceux qui dépensent le font en toute liberté.

Pokemon Go est dangereux

 

maximoy et magicarpe

Il a quel goût ton magicarpe?

 

 

Nous avons tous entendu des histoires d’accident, d’émeutes, d’intrusion sur des propriétés privées… Mais comme pour les accouchements et les retards de train, on ne raconte que ce qui se passe mal. Oui, effectivement, impossible de nier ces dérives. Mais sachant qu’il s’agit d’un phénomène mondial, comment empêcher tous les cons de la planète de télécharger ce jeu ? Dans la même veine, certains filment un tsunami, chutent de la Muraille de Chine en voulant prendre un selfie, où gagnent leur vie en chassant les tornades…
Alors oui, Pokemon Go est dangereux parce que certains oublient de regarder autour d’eux, parce qu’il est vite arrivé de s’arrêter au milieu de la route pour lancer une Pokeball. Mais dès lors qu’on a compris que si l’on se déplace, le Pokemon se déplace aussi, alors tout danger est écarté.
En revanche c’est pour cette raison que je ne laisserai jamais mes microbes y jouer seuls. Et s’il y a des personnes suffisamment imbéciles pour y jouer en voiture, ce sont les mêmes qui répondent à leurs textos et lisent leurs mails en roulant… Pour aller quotidiennement à l’école à pied, je ne pense pas que tous ceux que je croise avec le portable dans une main et le volant dans l’autre attrapent un Carapuce.

Pour résumer, Pokemon Go est une très bonne application, pour peu que l’on s’en serve correctement. Elle n’est pas à mettre entre les mains des plus jeunes, mais elle peut faire passer de bons moments de balade et de rigolade avec ses microbes. Et rien que pour ça, je l’adore !

 

4 comments

  1. Maman BCBG dit :

    ahahhahhaaa…. moi j’ai accouché (un peu) grâce à Pokémon Go 😉

Laisser un commentaire