La piste aux étoiles

1-IMG_0944Après l’annonce un peu difficile de la destination finale, viennent enfin les réjouissances : réunification des clans Papa et Maman/microbes, et avant cela cérémonie de fin d’école pour Mégamoy. La délivrance en grandes pompes !

Pour cela, commençons tout d’abord par traverser la France, et son merveilleux Massif Central sous la pluie (un signe, il va bien falloir s’habituer au climat humide). Difficile à avaler quand on vient de souffrir pendant un mois d’une canicule exceptionnelle, mais c’est pour la bonne cause.

Réveil en fanfare à 7h dans notre belle chambre avec vue (sur la Poste, on a vraiment de la chance dixit Maximoy). Les enfants enfilent leur habit de lumière pour enfin retrouver leur héros, qui sera encore plus beau. Les étoiles sont déjà presque allumées dans leurs yeux, elles le seront définitivement quand Mégamoy apparaîtra en uniforme : la récompense ultime après 6 mois de labeur pour certains, de compréhension pour les autres, d’infinie patience pour chacun. Il a réussi, il est gradé, et il est vraiment magnifique en vareuse et képi bleu (et non, ce ne sont pas l’amour aveugle et la quasi abstinence pendant une demi-année qui parlent).

1-IMG_0917Et pour ne rien gâcher, étant le plus grand de son unité, c’est Papa qui défile devant. Les yeux ne sont pas assez gros pour exprimer l’admiration sans bornes ressentie par ces petites têtes blondes (et par leur maman, avouons-le, quelle classe !). Il va maintenant être difficile de leur expliquer qu’ils ne le reverront pas dans ces atours de sitôt (avis aux couples vivant dans le péché, nous ne sommes jamais contre un petit mariage. Alors si la perspective de profiter d’un beau gendarme peut être un argument supplémentaire…).

L’inconvénient de ces cérémonies, c’est que le temps semble parfois s’arrêter. Ok, garde à vous… et après ? Ah ! Repos… ça va bouger. Et non, re-garde à vous. Et re-repos. Et re-re-garde à vous. Et ainsi de suite. On observe le chef faire le tour de place d’armes, puis le plus grand chef, puis le encore plus grand chef. Et pendant ce temps-là, Mégamoy et ses copains restent immobiles. Et les enfants… presque. Enfin arrive le Graal, la remise de galons par un parrain militaire (et compagnon de voyage pluvieux) très ému, à un filleul encore plus ému. Nul besoin de mots. Derrière mon appareil, l’émotion est également palpable, même si je ne comprends pas tout ce qui se passe. Je sais une chose, et cela me suffit amplement : Mégamoy a travaillé dur et il mérite amplement l’immense fierté ressentie par toute sa famille.

1-IMG_0983Enfin arrive le pot de clôture. La fierté semble changer de camp lorsqu’il s’agit de présenter aux cadres et collègues la progéniture (actuelle et future) dont ils ont dû quelque peu entendre parler depuis le mois de février. On prend tout de même soin de camoufler l’intérieur du bras, car l’hématome tant redouté suite à la prise de sang a sagement attendu le jour J pour faire son apparition (et pas qu’un peu, jugez par vous-même). Ca peut faire mauvais genre tout de même…

Allez, encore une dernière nuit de célibataire, et tous ces efforts seront dernière nous tous. Place maintenant aux vacances en famille (tout en gardant dans un coin de la tête les démarches, encore nombreuses, en vue du prochain déménagement), à la suite des aventures !

 

Laisser un commentaire