Papa et Maman se marient (encore)

mariage

On était jeunes et beaux

Et oui, vous avez bien lu le titre ! Mes microbes vont avoir ce privilège d’assister au mariage de Papa et Maman. Bon, de nos jours ce n’est plus si étonnant, mais en l’occurrence, Papa et Maman se sont déjà mariés. Bon là non plus pas grand chose d’inédit, sauf que Papa et Maman se sont déjà mariés, ensemble ! Ah là je sens que votre curiosité est quelque peu piquée.
Oui, après 10 ans de bons et loyaux services, l’épouse et mère accomplie ici présente va redevenir une jeune mariée. Pourquoi ? Parce que l’on n’a qu’une vie, non ?

Un mariage, c’est quoi ?

Plus d’un an de préparatifs, des tonnes de choses à penser qui encombrent le cerveau, des milliers de petits détails que seuls les rois du jour remarquent, une centaine d’invités (voire plus), une paire d’heures (voire plus) pour les caser, des heures de maquillage, de coiffage… pour qu’il pleuve, des milliers d’euros dépensés pour quoi ?

Pour que la journée passe à vitesse folle,
Pour que les bougies flottantes ne soient même pas allumées dans les centres de tables alors qu’on a couru les magasins pour les trouver (toute ressemblance avec un mariage existant n’est absolument pas fortuite),
pour ne pas avoir le temps de discuter avec tout le monde (il suffit de compter : A raison de 12 heures –et je suis super large– pour 100 invités –et je ne suis vraiment pas large– ça fait 5 minutes par personne sans compter la cérémonie, le repas… on m’explique comment c’est possible?),
Pour que le moment où on se mette à vraiment profiter (celui où on enlève ses chaussures-super-chères-et-qui-tuent-les-pieds au profit de ballerines-chaussons-on-se-demande-pourquoi-on-ne-les-a-pas-enfilées-plus-tôt pour chauffer la piste) soit proche de la fin,
Pour qu’on soit tellement épuisés que la nuit de noces on la fera demain ou après-demain
bref, pour que l’on ait l’impression de survoler la journée, qu’on n’a pas vraiment profité, que c’est passé tellement trop vite… Le plus beau jour de notre vie ok c’est fait, mais on ne pourrait pas recommencer ?

Et si, justement, on recommençait ?

On ne le sait qu’après, mais une fois le cap passé, une fois les papiers signés et la belle robe remisée dans sa housse, le temps file à toute allure. Le premier bébé, le premier appartement, le deuxième bébé, le deuxième CDI… Et nous dans tout ça ? Et le couple qui est à l’origine de tous ces événements ? Il est parfois relégué dans un joli album, dans un cadre sur la cheminée, un merveilleux souvenir qui paraît si lointain…

Depuis cette belle (et humide) journée, si la vie nous a comblés de cadeaux richissimes dont on ne pourrait se passer (sauf quand on préférerait faire la grasse matinée), elle a aussi apporté son lot de tristesse, de déceptions, de trahisons et de drames. Non la vie n’a pas vraiment été toute rose. Et parfois, comme beaucoup, on s’est oubliés, on s’est parfois perdus, puis on s’est retrouvés (voir Couple : à deux c’est mieux).
Alors pourquoi ne pas tout (ou presque) reprendre de zéro ? Pourquoi ne pas garder que le meilleur du passé, afin de construire l’avenir que l’on aura un peu choisi ? Et quoi de mieux pour reprendre la main qu’un nouveau mariage, qu’une ode à l’amour qui nous unit contre vents et marées, un sentiment parfois incompris mais tellement fort, tellement plus fort qu’avant ?

will you marry me

Le bonheur se partage

Ce qui est bien dans un re mariage, c’est justement que l’on est déjà mariés ! Donc pas besoin de convoquer le ban et l’arrière ban, les collègues de Belle-Maman, les copains de chasse de Papa, Tata Jacqueline qui pique ou Tonton Joseph que l’on ne connaît que parce que l’on a dû mettre son nom sur une enveloppe il y a 10 ans. Non, rien de tout cela, puisque c’est NOTRE fête, notre mariage à nous.

Donc on n’invite que ceux qu’on veut ! La famille proche évidemment, et les amis, tellement proches aussi : la famille indéfectible que l’on s’est construite et qui a partagé nos rires mais aussi nos larmes depuis toutes ces années. Ceux avec qui on peut être soi-même, qui ne jugent pas (mais qui disent quand ta blague est pourrie), et qui seront toujours là même si des centaines de kilomètres peuvent nous séparer, ceux qui se réjouissent simplement de nous voir heureux.

Car oui, Mégamoy et moi sommes heureux, très heureux même. Et nous n’avons pas honte de le dire. Le bonheur est certes moins vendeur, on se délecte plus volontiers du dernier ragot croustillant que d’une histoire à l’eau de rose (qui d’ailleurs passe plus souvent pour une aventure gnan-gnan que pour une belle romance). Mais quand on côtoie le pire, quand on réalise que le cauchemar est souvent tout près, on aime à se délecter du bon, du beau, du présent.

Il y a 12 ans, je disais oui à mon Mégamoy, alors agenouillé devant mon petit lit d’enfance, chez ma grand-mère (romantique hein?). Il y a 6 mois, j’ai redit oui au même Mégamoy (avec un peu plus de cheveux blancs), mais cette fois dans l’intimité d’une chambre incroyable, un Las Vegas au cœur du Nord (voir Oh My Hôte).

bague re fiancailleEt j’ai même eu le droit pour Noël à une deuxième bague de fiançailles. La classe, non ? Une bague qui n’est ni tout à fait la même que la première, ni tout à fait une autre, comme un symbole. Deux mariages, deux aventures, les deux mêmes personnes. Et une deuxième histoire qui reste à écrire…

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 comments

  1. Félicitation !!!!! Même si c’est le 2eme….

  2. Boots And Pepper dit :

    C’est marrant, nous avons également le même projet ! Peut-être pour les 5 ans, peut-être pour les 10, mais une chose est sûre, nous avons envie de refaire la fête avec tous nos proches, de célébrer les étapes et le chemin parcouru, et d’être tous ensemble, une fois de plus… Félicitations à vous alors !! 🙂

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.