Un Papa en or

IMG_0292Cet après-midi, comme tous les jours je vais aller chercher mes loulous à l’école. Comme tous les enfants, aujourd’hui ils auront sous le bras leur cadeau pour la fête des pères (cadeau qui, comme chaque année, sera moins recherché que pour les mamans. Le temps entre les deux est toujours beaucoup trop court, et je n’ai pas encore vu d’instituteurs anticiper les travaux pour remettre un peu de parité dans cette ignoble injustice).

Mais dimanche, à l’heure où tous les papas de France ouvriront leurs paquets et écouteront leurs poèmes, Mégamoy se réveillera dans la caserne qui lui sert de foyer depuis bientôt 5 mois. De garde le jour de la fête des pères. Privé des câlins de ses fils qu’il aime tant, mais pas de leur admiration sans bornes. Car pour eux, c’est tout simplement un héros !

Pour moi aussi, et l’occasion est parfaite pour lui rendre hommage! Car mon mari est sans aucun doute l’homme le plus courageux que je connaisse. Qui pourrait se targuer, à 33 ans, de se remettre complètement en question, de tout plaquer pour recommencer une nouvelle vie, de reprendre les chemins de l’école avec le risque toujours présent de l’échec?

Vu de l’extérieur, ce revirement de situation peut sembler une folie. Surtout avec l’arrivée de Micromoy qui s’ajoute à l’équation. On a souvent tendance à plaindre la maman (en l’occurrence moi), qui se retrouve seule avec les minipouces, et enceinte de surcroît. Mais que dire de celui qui se lève et se couche seul chaque soir, sans bisou ni câlin, qui ne dispose tout au plus de 10 minutes par jour pour prendre des nouvelles de ses enfants, qui n’a souvent même pas le temps d’entendre le son de leur voix car ils sont déjà couchés, qui culpabilise d’être absent pendant les nuits difficiles, qui manque les échographies et les spectacles de fin d’année ? Certes c’est lui a fait le choix de partir, mais le plus dur à vivre n’est pas forcément pour le parent qui reste.

Et surtout, quel courage de se replonger dans les études! Alors que la majorité de ses collègues sortent fraîchement des bancs de l’école, il faut se réhabituer au par-cœur, aux fiches bristol et aux examens à l’issue fatidique. Au bout, il y a une nouvelle vie pour 5 ! Et pour qu’elle soit la plus belle possible, il faut être le meilleur. Pour ne rien regretter, pour accepter la fierté qui se lit déjà dans les yeux de sa femme et de ses enfants. Car oui, même sans connaître le lieu de nos nouvelles aventures, nous sommes déjà tellement fiers. Fiers de notre mari et Papa Superhéros, qui n’a pas peur des sacrifices pour construire le bonheur de sa famille. On t’aime fort !

Laisser un commentaire