Résolutions 2018 tenues ou pas ?

résolutions 2018 bilan

Cela n’aura échappé à personne, surtout à ceux qui auront tenté de rédiger un chèque et qui auront désespérément tenté de modifier le chiffre 8 en 9 (pas facile dans ce sens), janvier est là !

Janvier, ce mois de déprime où les enfants partent à l’école alors que même le soleil dort encore. Janvier, où on souhaite une bonne année à tout-va, même à ceux qui pourraient être enlevés par des extraterrestres sans que cela nous émeuve plus que ça. Janvier, où on lance de bonnes résolutions comme autant de vœux pieux, en sachant pertinemment qu’on ne sera pas capable d’en tenir la moitié.

En général, ces bonnes résolutions sont annoncées à volées, des paroles en l’air qui sont aussitôt oubliées. Sauf quand on les lance publiquement sur la blogosphère devant des milliers centaines dizaines de lecteurs subjugués.

Et si je jetais un coup de rétro sur ces pseudo-résolutions, à l’image de Céciliacidulée qui m’a inspiré cette idée ?

Résolution n°1 : Ne pas crier

Bon bah je savais qu’elle serait impossible à tenir. Et à mon plus grand désarroi, c’est même encore pire. La faute à une pré-adolescence critique, à des précocités de plus en plus difficiles à gérer, à un terrible-two assez insidieux… et à une maman survoltée qui n’arrive malheureusement pas à lâcher prise et qui culpabilise à mort de ne pas arriver à maintenir le climat harmonieux dont elle rêve pour son foyer pourtant si merveilleux…

zen cailloux

Résolution n°2 : Prendre du temps pour moi

Je m’étais promis des bains chaud et des soins en institut… Je pense qu’on est à un de chaque côté. Ce qui est assez peu, surtout pour les bains (je vous rassure, j’ai aussi une douche). J’avais aussi prévu de rendre plus souvent vite aux salons de coiffure, j’ai presque réussi, notamment grâce à une super petite coiffeuse dont je franchis la porte à chaque séjour aux Arcs 1800 (si vous passez dans la station, je vous la recommande chaudement. Vous ne pouvez pas la rater, c’est la seule). Bon, pour des cheveux courts cela reste encore juste, et cela tient souvent de l’urgence, mais c’est pas mal déjà !

Résolution n°3 : arrêter de me prendre la tête pour des futilités

J’ai presque un peu réussi. Non pas que j’aie cessé pour de vrai de me prendre la tête (je déteste toujours autant que les couverts ne soient pas triés dans le lave-vaisselle), mais à force d’éducation et de répétition, cela deviendrait presque automatique pour les petites mains qui composent la maison.
Et quand je n’aime vraiment pas que ce soit mal fait, et bien je le fais moi-même…

Résolution n°4 : Retrouver une vie sociale épanouie

Là pour le coup j’ai vraiment bossé pour y arriver (ou en tout cas progresser). Un week-end à Londres entre copines (par-là), un re-mariage de rêve (ici) avec tous nos amis et notre famille, et au milieu de ces événements quelques soirées, des matchs de foot vécus chez les voisins, des virées entre filles… et comble de l’investissement, je suis même devenue membre à part entière de l’association de parents d’élèves. Si c’est pas de l’effort pour sortir de ma bulle ça…

mariage mille vies de maman

Résolution n°5 : Ne pas subir, être actrice de ma vie

Je crois avoir pas mal réussi sur ce point aussi. Un rythme de vie atypique, un boulot qui me retient hors du foyer le week-end, et alors ? Si on aime ça ? Certes ce n’est pas facile d’avoir la sensation d’abandonner mes loulous quand je dois trouver des solutions de garde presque chaque dimanche, mais cela a notamment permis d’autonomiser petit à petit les plus grands, et ils m’en remercient. Et j’adore me promener au bord des terrains, c’est mal ? Je ne crois pas.
Bon, comme prévu, je ne sais toujours pas dire m*** ou « non » quand je n’ai pas envie, de peur de blesser ou de décevoir. Mais on ne se refait pas…

Résolution n°6 : Développer mon réseau pro et blogo

Je savais que mon épanouissement passait par mon clavier, et je pensais que cette page serait le meilleur moyen de m’éclater. J’ignorais qu’un merveilleux projet allait voir le jour quelques semaines à peine après avoir publié ces lignes. Un projet évident pour lequel mes doigts allaient sans cesse se balader sur mon ordinateur pour mettre en page l’incroyable.
Je viens juste d’envoyer la dernière version (j’espère) de mon dernier bébé à mon éditeur, baptisé Ne sifflez pas la fin. Un livre qui ne parle pas de moi ni de parentalité, mais de l’extraordinaire combat d’un mec hors-normes, ou plutôt d’un homme normal fauché par le destin, qui s’est battu pour survivre et nous offrir une immense leçon de vie. Depuis près d’un an, mon quotidien est rythmé par son histoire à laquelle je prête mes mots. Et quelle que soit l’issue de cette parution, cette année 2018 représentera une aventure littéraire et humaine que je n’oublierai jamais.

ecriture

 

Mon année 2018 a donc été riche, finalement nettement plus forte que je n’osais l’espérer. Comme quoi, chercher à tenir ses résolutions n’est pas si mal, après tout… Et vous, avez-vous réussi à tenir quelques résolutions ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 comments

  1. Avec un Terrible Two, aucune bonne résolution ne peut être tenue alors ne t’en fais pas !

  2. Waouh quel scoop ! bravo pour ce futur bébé dont j’attends la venue avec impatience ! et bonne année 🙂

  3. Whaou quelle année en effet ! Que 2019 poursuive cette lancée 😉

N'hésitez pas à laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.